Librairie

« Une louche allure de complot permanent contre le monde entier » : telle était la définition que Guy Debord avait donnée des éditions Champ libre qui le publiaient. Elle pourrait bien s’appliquer à toute la trajectoire publique de Debord lui-même. Devenu apparemment « acceptable » depuis sa mort en 1994, transformé même, selon certains, en icône et gloire nationale, le fondateur de l’Internationale situationniste n’est cependant pas devenu, malgré toutes les allégations en ce sens, un auteur comme les autres.

Ce livre se propose donc de sauver la puissance de dérangement que constitue son oeuvre : y sont examinés entre autres la fin de l’art et la fin de la politique, sa lecture de Marx, sa contribution à la réflexion historique, les parallélismes possibles (ou pas) avec les écrits de Theodor Adorno, Hannah Arendt et Jean Baudrillard. Sa curieuse récupération par le monde de l’art y est évoquée, ainsi que la question de son « actualité ».
Les gens les plus différents se revendiquent de Debord et des situationnistes : il convient de leur rappeler que l’auteur de La Société du spectacle a toujours voulu s’opposer au monde entier, ou presque.

Après la lecture de ces textes, les historiens comme les artistes, les militants comme les cinéastes se demanderont s’ils ont bien fait
de compter Debord parmi leurs amis.

Poids0,246 kg
Auteur

Anselm Jappe

Editeur

Échappée

Un complot permanent contre le monde entier

Plongez dans une exploration audacieuse de l’œuvre subversive de Guy Debord à travers ce livre qui refuse de le domestiquer après sa mort en 1994. En analysant sa vision de la fin de l’art et de la politique, sa lecture de Marx et sa contribution à la réflexion historique, cet ouvrage met en lumière sa pertinence contemporaine. Loin d’être un auteur ordinaire, Debord reste une figure de défi et de révolte contre l’establishment, comme en témoigne sa récupération curieuse par le monde de l’art.

16,00 

1 en stock

UGS : 9782373091168 Catégorie :