Librairie

« La course à pied, au sens large du terme, contient tout ce que l’Histoire contient d’histoires : de l’ère paléolithique à nos jours, elle incarne le drame humain, ses passions, ses conquêtes, ses victoires et ses défaites.

D’un point de vue sportif, la course est un enfant sauvage, un mauvais élève, parce qu’elle ne répond à aucune règle, ne retient aucune leçon : la course se pratique quand on veut, où l’on veut, avec ou sans matériel, seul ou à plusieurs. Elle ne s’alourdit d’aucune contrainte ; elle incarne la liberté de l’homme à chercher, dans sa douleur, dans sa vitesse, dans ses capacités physiques, morales et psychologiques, la force d’avancer, même s’il s’agit de revenir au point de départ. Car en course, lorsqu’on part sans se poser de question, il arrive souvent que l’on trouve une réponse sur sa lancée. »

Cécile Coulon est l’autrice remarquée du recueil de poèmes Les Ronces (Le Castor astral, prix Guillaume Apollinaire 2018) et des romans Trois saisons d’orage (Viviane Hamy, prix des Libraires 2017), Une bête au paradis (L’Iconoclaste, prix littéraire du Monde 2019) et Seule en sa demeure (2021).

Poids0,11 kg
Auteur

Cécile Coulon

Editeur

Les Pérégrines

Petit éloge du running

Cécile Coulon, autrice acclamée de ‘Les Ronces’ et ‘Trois saisons d’orage’, nous livre une réflexion poétique sur la course à pied. Elle explore l’histoire de la course, de l’ère paléolithique à nos jours, et la considère comme un récit complet de l’humanité, avec ses passions, ses conquêtes, ses victoires et ses défaites. La course, définie comme un enfant sauvage, un mauvais élève, incarne la liberté humaine, la recherche de force dans la douleur, la vitesse et les capacités physiques, morales et psychologiques. Un regard contemplatif sur cette activité qui offre des réponses sur la lancée.

12,00 

1 en stock

UGS : 9791025205433 Catégorie :